Quels sont les avantages du portage salarial ?

Travailleur indépendant, vous souhaitez bénéficier des avantages du statut de salarié tout en conservant votre autonomie ? Le portage salarial fait bénéficier les travailleurs indépendants d’une couverture sociale complète en leur conférant le statut de salarié et simplifie la gestion administrative de leur activité. Zoom sur les avantages et les inconvénients de ce nouveau mode de travail. 

Qu’est-ce que le portage salarial ?  

Le portage salarial désigne une opération tripartite impliquant une société de portage salarial, une entreprise cliente et un « salarié porté ». Le salarié porté conclut un contrat de travail avec la société de portage salarial, qui le rémunère. L’entreprise de portage salarial conclut également un contrat commercial de prestation de portage salarial avec l’entreprise cliente, auprès de laquelle le salarié porté réalise sa mission.  

L’objectif est de permettre au salarié porté de travailler pour son propre compte de manière sécurisée. Toute personne ayant l’expertise, la qualification et l’autonomie lui permettant de rechercher ses propres clients et de négocier les modalités d’exécution de sa mission peut être salarié porté. 

Exercer une activité indépendante simplifiée et protégée 

Au croisement de l’entrepreneur et du simple salarié, le salarié porté exerce son activité de manière autonome tout en bénéficiant d’une protection sociale importante.  

En effet, le principal avantage du portage salarial est l’obtention du statut de salarié. Bien plus protecteur que le statut d’indépendant, il permet au salarié porté d’être soumis au régime général de la Sécurité sociale, de cotiser pour la retraite, les congés payés, l’assurance chômage et même pour la mutuelle collective d’entreprise. Vous disposez de la sécurité du statut de salarié de l’entreprise de portage salarial et de tous les avantages associés. 

L’opération de portage salarial représente également un gain de temps pour le salarié porté. La gestion administrative est déléguée à 100 % à la société de portage salarial, ce qui permet au salarié porté de se focaliser sur son activité. Le traitement administratif, juridique, fiscal et comptable lié à l’activité est effectué par la société de portage salarial. Ce n’est plus à vous d’établir les factures ou de régler les cotisations sociales, vous pouvez vous concentrer sur vos missions et sur la recherche d’entreprises clientes. 

Le fait de bénéficier d’un véritable contrat de travail est un gage de crédibilité pour le salarié porté, surtout si la société de portage salarial est reconnue et sérieuse. Alors que les revenus du travailleur indépendant sont irréguliers et offrent peu de garantie, le statut de salarié porté donne confiance aux entreprises clientes. De la même manière, être salarié porté est un avantage considérable pour obtenir un crédit ou un logement. 

La société de portage salarial organise évènements et ateliers pour les salariés portés. Cette mise en réseau permet d’échanger sur son activité et de trouver des missions aisément. Les formations proposées sont l’occasion de développer vos compétences pour pérenniser l’activité. L’accompagnement de l’entreprise de portage salarial vous évite de commettre des erreurs de gestion et offre un regard extérieur sur l’évolution de votre activité.  

Le salarié porté reste autonome dans l’exercice de son activité. Vous choisissez vous-même vos clients et vous convenez avec eux des conditions d’exécution de la prestation et de son prix. Le salarié porté n’est ni subordonné à la société de portage salarial, ni à l’entreprise cliente, il est libre de gérer son travail comme un indépendant. 

Frais de gestion et exclusions 

Alternative intéressante à l’exercice freelance, le portage salarial présente, toutefois, quelques inconvénients à prendre en considération.  

Le salarié porté cède entre 4 et 15% de son chiffre d’affaires hors taxe à la société de portage salarial pour ses frais de gestion. Ces frais financent les dépenses de fonctionnement et d’accompagnement de la société de portage salarial. Avant de vous engager auprès d’une entreprise de portage salarial, comparez les niveaux de frais de gestion et la qualité de l’accompagnement offert.  

En complément des frais de gestion, le salarié porté paye les prélèvements sociaux, fiscaux et autres charges auxquelles est soumise l’entreprise de portage salarial et qui sont liés à l’activité directe du salarié porté. Le salarié porté paye des charges sociales plus élevées que l’entrepreneur individuel. Pourquoi ? Cette augmentation n’est pas injustifiée : elle est la contrepartie directe et nécessaire du statut protecteur de salarié. La société de portage salarial se charge elle-même de payer les charges patronales et salariales avant de vous verser votre salaire.  

Toute activité ne permet pas d’avoir recours au portage salarial. Certaines professions, comme le négoce (achat et vente de marchandises), les métiers de service à la personne et la plupart des professions réglementés (notaire, avocat, expert-comptable …) ne peuvent être exercées en portage salarial. 

Additionnellement, le législateur a fixé une rémunération minimale brute du salarié porté, composée d’un salaire mensuel garanti versé pendant les périodes travaillées et d’une réserve financière pour financer les périodes d’intermissions. Le salaire mensuel garanti par l’entreprise de portage salarial varie entre 70% et 85% du plafond de la Sécurité Sociale (2288,30 et 2778,65 € respectivement), selon l’ancienneté du salarié et la manière de comptabiliser la durée de son travail (heures, forfait-jour). Le portage salarial ne peut donc porter sur des activités à faible revenu.  

Offrant autonomie et sécurité, le portage salarial est choisi par un nombre croissant d’indépendants. A l’horizon 2025, on estime que ce mode de travail avantageux aura séduit 600 000 salariés portés.

(Crédit photo : Getty)

A LIRE AUSSI

PARTAGER SUR
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

NOS DERNIÈRES ACTUALITÉS

Le 1er portail qui rassemble l’exhaustivité des sites internet dédiés à la reprise / cession d’une entreprise en France

MENU