Pourquoi reprendre au lieu de créer une entreprise ?

Deux possibilités s’offrent à l’entrepreneur qui souhaite se lancer : la création d’une entreprise ou la reprise (le rachat) d’une entreprise existante.  

Reprendre une entreprise est, dans la majorité des cas, un projet plus onéreux que la création. Néanmoins, cette solution apporte certains avantages et un gain de temps important. Parfois plus risquée également, certains points doivent faire l’objet d’une attention et une étude plus particulières.  

Voyons à présent les bonnes raisons de reprendre une entreprise plutôt que de la créer, mais également comment faire le bon choix. 

Les avantages de reprendre une entreprise 

Le rachat d’une entreprise présente plusieurs avantages, notamment celui de profiter d’une activité « clé en main » : 

  • l’entreprise dispose déjà de tout l’équipement et des process nécessaires à son activité ;  
  • l’entreprise est connue sur son secteur géographique ou son marché et dispose d’une clientèle ; 
  • l’ensemble des relations avec les partenaires (fournisseurs, banques prestataires, etc.) sont déjà en place ; 
  • l’entreprise dispose d’une structure (salariés, services, systèmes informatiques, etc.) ; 
  • l’entrepreneur a un regard sur l’activité actuelle et passée (en général 3 bilans sont demandés) pour se faire un avis sur la rentabilité de la société en vente ; 
  • les demandes de financement auprès des établissements bancaires sont simplifiées du fait de l’historique financier de l’entreprise à reprendre (si l’activité est rentable). 

Ainsi, et à la condition de bien choisir l’entreprise à reprendre, l’entrepreneur augmente ses chances de réussite en reprenant une affaire qui « tourne » déjà. 

Les points de vigilance pour reprendre une entreprise 

Comme nous l’évoquions précédemment, reprendre une entreprise présente un certain nombre d’avantages, mais également certains risques (manque de transparence des chiffres, activité en baisse, dettes ou impayés, dépréciation des stocks, matériel vieillissant, départ des salariés en place, etc.).  

C’est pourquoi choisir une entreprise à reprendre n’est pas si simple. À ce titre, il est généralement conseillé à l’entrepreneur de se faire accompagner par un professionnel, ou tout du moins, par une personne qui connaît le secteur d’activité concerné.  

Enfin, l’entrepreneur est en droit de demander des pièces comptables ou tout autre document nécessaire à son analyse pour une décision raisonnée et éclairée : 

  • diagnostic économique du marché de l’entreprise, de sa stratégie et de son positionnement par une étude du marché (évolution passée, tendance actuelle, concurrents, contraintes réglementaires, risques, potentiel , opportunité, etc.) ; 
  • analyse du fonctionnement de l’entreprise (modes de production, d’organisation et de distribution, produits et services vendus, organe de direction, actionnaires, etc.) ; 
  • diagnostic financier (analyse de la marge, évolution du chiffre d’affaires, calcul du seuil de rentabilité, détail des immobilisations, BFR, méthodes de financement utilisées, capacité d’autofinancement, etc.) 

Les conditions de rachat d’une entreprise 

Il faut savoir que le rachat d’une entreprise peut s’effectuer de plusieurs façons :  

  • rachat des titres ou parts sociales de la société ; 
  • rachat d’un fonds de commerce avec création d’une société pour l’exploiter (comme c’est le cas pour une entreprise individuelle puisqu’elle ne possède pas de personnalité morale distincte de celle du gérant). 

Chacune de ses possibilités possède ses avantages et inconvénients. Pour faire le bon choix, il convient de prendre en compte ses objectifs personnels et professionnels, ses moyens financiers (le business plan) ainsi que la stratégie recherchée par l’acquisition. 

(Crédit photo : istock) 

A LIRE AUSSI

EN VIDEO

PARTAGER SUR
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le 1er portail qui rassemble l’exhaustivité des sites internet dédiés à la reprise / cession d’une entreprise en France

MENU